FÉVRIER 2020

Les secrets de Michel Côté pour vieillir en santé


Il est bien rare que Michel Côté offre des entrevues. S’il a accepté de nous rencontrer, c’est parce que son rôle de porte-parole de la Société des sciences vasculaires du Québec, qui fête son 20ème anniversaire, lui tient particulièrement à cœur.

Peu d’entre nous réalisent que les artères et les veines forment un système de circulation complexe, fondamental à notre bien-être. Et que leur dérèglement peut avoir des répercussions catastrophiques sur des organes majeurs. Triste constat, les maladies cardiovasculaires tuent plus de 20 millions de personnes dans le monde chaque année. « C’est sûr que si on ne fait pas attention puis qu’on a des problèmes, des artères bouchées, puis des veines bouchées, bien, la conséquence, c’est très grave. Vous êtes en train de vivre sur un fil de fer et vous pouvez tomber parce que vous pouvez faire un infarctus au moment où vous vous y attendez le moins », explique Michel Côté.

Si la situation a de quoi préoccuper, il est possible de vieillir en santé. Il suffit de regarder l’acteur, toujours dans une excellente forme physique, du haut de ses 69 ans. Selon lui, quelle est la clé? « On peut bouger, on peut faire attention à ce qu’on mange, on ne peut pas tout éviter, mais (…) depuis quelques années, il y a tellement eu d’évolution, de prise de conscience au niveau des maladies vasculaires, que c’est la preuve qu’on peut faire quelque chose. On a une influence », affirme-t-il. On peut agir sur le vieillissement, c’est prouvé!

Voir les entrevues

Merci de soutenir notre mission !


 

Faire un don

Échos Vasculaires

Pour recevoir l’infolettre, vous devez être membre de la SSVQ.

Il n’y a aucun frais associé au privilège d’être membre de la SSVQ. Les dons volontaires sont toutefois les bienvenus.

Devenir membre

Ressources aux professionnels

RÉGIME MÉDITERRANÉEN

3-food-and-nutrition-trends

Dr Martin Juneau, Cardiologue et Directeur de la prévention, Institut de Cardiologie de Montréal.

La « fragilité » est une condition fréquente chez les personnes âgées, et l’on considère que le nombre de cas ira en augmentant avec le vieillissement de la population. On estime qu’entre 25 % et 50 % des personnes âgées de plus de 85 ans sont fragiles. Bien qu’il n’y ait pas de définition standardisée de la fragilité, elle est généralement définie comme un état de plus grande vulnérabilité, causé par une diminution des capacités physiologiques de réserve qui altère les mécanismes d’adaptation au stress.